Différence entre Ux et Ui design : tout savoir.

Le succès d’un produit digital repose avant tout sur l’expérience utilisateur et l’interface graphique qui lui sont associées. Derrière cet enjeu majeur se cachent deux disciplines : l’UX design et l’UI design. Mais alors, quelle différence entre ces deux métiers au nom proche ?

Dans cet article, nous allons passer en revue ce qui distingue l’UX design et l’UI design. Nous verrons que malgré des points communs évidents, ce sont deux métiers bien spécifiques et complémentaires.

Au programme de cette comparaison détaillée : une définition précise des concepts d’UX et d’UI, leurs rôles respectifs dans le développement de produits digitaux, les outils utilisés par les professionnels de ces secteurs, et leur impact business.

Grâce à ce tour d’horizon complet en 4 parties, vous saurez exactement ce qui sépare l’expérience utilisateur globale travaillée par les UX designers, et l’interface graphique conçue par les UI designers.

Vous réaliserez à quel point ces deux disciplines se nourrissent l’une de l’autre. Et vous comprendrez mieux comment tirer parti de leur synergie pour créer des produits digitaux engageants qui transforment les utilisateurs en fans de votre marque. C’est parti !

I. Définitions et concepts clés

Pour bien différencier UX et UI design, commençons par définir précisément ces deux concepts clés. Derrière ces appellations se cachent des disciplines bien distinctes, même si on peut identifier des points communs évidents entre ces deux métiers du digital.

L’UX design désigne l'”expérience utilisateur”. L’UX designer se concentre sur la manière dont l’utilisateur interagit globalement avec un produit numérique. Son travail est centré sur l’ergonomie, l’accessibilité, le parcours client et plus largement l’adéquation entre le produit et les besoins utilisateur.

L’UI design renvoie à “l’interface utilisateur”. L’UI designer conçoit l’apparence graphique du produit numérique et les composants visuels avec lesquels l’utilisateur interagit (boutons, menus, icônes…). Son travail est axé sur l’esthétique et le visuel.

On note donc d’emblée une différence majeure : l’UX design est plus stratégique et global, tandis que l’UI design reste centré sur la conception graphique du produit. Mais ces deux disciplines partagent l’objectif d’améliorer l’ergonomie et l’appréciation du produit par les utilisateurs.

L’UX designer fournit une trame utilisateur optimale, et l’UI designer lui donne vie graphiquement. Le premier va réfléchir à la structure et l’enchaînement des écrans et fonctionnalités. Le second imaginer l’apparence graphique concrète de ces éléments.

On peut résumer ainsi : l’UX design est comparable à l’ossature d’un bâtiment, tandis que l’UI design s’apparente aux finitions et à la décoration. Le premier construit les fondations, le second apporte l’esthétique. Mais leur collaboration étroite est indispensable pour offrir la meilleure expérience produit.

II. Rôles et responsabilités

Maintenant que nous avons clarifié les concepts d’UX et d’UI design, regardons plus en détails les rôles et responsabilités qui incombent à ces deux profils. Bien que différentes, leurs compétences se complètent parfaitement pour améliorer l’ergonomie d’un produit numérique.

Du côté de l’UX designer

Son travail commence généralement par une phase d’étude des utilisateurs : questionnaires, interviews, création de personas… L’objectif est de cerner précisément les attentes des utilisateurs visés.
Il conçoit ensuite l’architecture de l’information du produit, aussi appelée “arborescence“. Cette structuration logique détermine l’enchaînement des pages et l’organisation des contenus.

L’UX designer va également prototyper des maquettes filaires qui schématisent les parcours utilisateurs sans entrer dans l’esthétique. Ces prototypes permettent de valider l’ergonomie avant la conception graphique.

Du côté de l’UI designer

Son rôle est de définir l’identité graphique et visuelle du produit numérique. Pour cela, il va commencer par établir une charte graphique en accord avec la direction artistique.

Il va ensuite réaliser des maquettes graphiques détaillées qui précisent tous les éléments visuels : boutons, menus, illustrations, polices de caractères… Ces maquettes sont esthétiques mais non fonctionnelles.

Enfin, l’UI designer va produire les éléments graphiques finaux (logos, icônes…) qui seront intégrés par les développeurs dans le produit numérique. Il garantit la cohérence visuelle général du design.

On constate bien que malgré leurs différences, UX design et UI design mobilisent des compétences complémentaires. Leurs collaborations étroites sont indispensables pour offrir la meilleure expérience utilisateur.

III. Outils utilisés

UX designers et UI designers utilisent des outils bien spécifiques à leur métier respectif during les phases de conception d’un produit numérique. Voyons les plus importants.

Côté UX design

La recherche utilisateur s’appuie sur des questionnaires et sondages en ligne pour comprendre les besoins. Les personas représentent les profils d’utilisateurs sous une forme synthétique. Les cartes d’empathie permettent de se mettre dans la peau de l’utilisateur. Et l’arbre de décision modélise les parcours possibles sous forme de schéma.

Pour prototyper, l’UX designer utilise des outils comme UXPin pour créer des maquettes filaires. Ces wireframes sont des schémas des pages sans interface graphique. Ils modélisent la structure et l’enchaînement.

Du côté de l’UI design

Le wireframing intervient également en amont via des outils comme Balsamiq ou Figma. Mais ce sont des wireframes esthétiques qui intègrent déjà une dimension graphique.

Les maquettes graphiques sont réalisées avec Photoshop, Illustrator ou Figma ou Adobe par exemple. Elles intègrent tous les éléments visuels conçus par l’UI designer (boutons, menus…). Les prototypes dynamiques sont créés avec des outils comme InVision. Ils reproduisent le parcours utilisateur de manière interactive.

Enfin, l’UI designer produit tous les assets graphiques finaux (icônes, logos…) via les logiciels de graphisme et de PAO comme la suite Adobe.

On constate que chaque profil utilise des outils dédiés à ses missions spécifiques. Mais la combinaison de leurs livrables respectifs permet d’itérer efficacement durant la conception. Les prototypes UX valident l’ossature utilisateur, quand les maquettes UI précisent l’habillage graphique. Une complémentarité parfaite !

IV. Impacts business

Bien qu’ayant des rôles différents, UX design et UI design présentent tous deux des bénéfices business majeurs. Leurs apports respectifs se complètent parfaitement pour décupler l’impact d’un produit numérique.

Un UX design réussi augmente significativement la satisfaction et la fidélisation des utilisateurs. En facilitant la navigation et les parcours, l’UX design réduit aussi le taux de rebond et d’abandon. Il fluidifie l’entonnoir de conversion en limitant les points de friction. Et il crée un véritable engouement en générant des expériences utilisateur addictives.

L’UI design de son côté renforce l’image de marque grâce à une identité graphique singulière. Un design UI soigné facilite aussi la mémorisation en structurant visuellement l’information. La viralité s’en trouve boostée lorsque l’esthétique suscite l’enthousiasme. Et l’UI design optimise les conversions en dirigeant efficacement l’attention de l’utilisateur.

Utilisés de concert, UX design et UI design multiplient les bénéfices. Un UX design efficace mais doté d’un UI désorganisé ou terne ne maximisera pas l’impact business. Réciproquement, une interface graphique superbe ne compensera pas des problèmes d’ergonomie profonds. C’est bien l’association des deux qui génère les meilleurs résultats.

Quand UX design et UI design unissent leurs forces, l’utilisateur bénéficie d’une expérience optimale tant sur le plan pratique qu’esthétique. Et cela se traduit directement par une hausse des ventes, de la fidélisation et de l’image de marque !

Que retenir ?

Au terme de cette analyse détaillée, vous disposez d’une vision claire de ce qui distingue UX design et UI design. Même s’ils partagent l’objectif d’améliorer l’expérience utilisateur, ces deux métiers mobilisent des compétences bien différentes.

L’UX designer se concentre sur la structuration de l’information, les parcours utilisateurs et l’ergonomie globale. L’UI designer conçoit l’apparence graphique et visuelle des écrans et interfaces. Le premier travaille sur l’ossature, le second sur l’habillage.

On l’a vu, leurs responsabilités ne se chevauchent pas. Leurs outils diffèrent également, même s’ils itèrent de concert. Et leurs apports business respectifs se complètent parfaitement.

Pourtant, malgré leurs différences, UX design et UI design doivent impérativement travailler main dans la main. Seule leur collaboration étroite permet de créer des produits numériques à la fois pratiques, esthétiques et engageants.

Grâce à cet article, vous mesurez certainement mieux comment tirer parti de cette synergie entre UX et UI. Ne laissez plus ces disciplines travailler en silos, mais favorisez leur collaboration dès la genèse de vos projets digitaux.

C’est en conjuguant le meilleur de l’UX design et de l’UI design que vous offrirez des expériences utilisateur optimales. Vos utilisateurs vous le rendront au centuple en termes de conversion, satisfaction et fidélisation. Alors n’hésitez plus, et mettez toutes les chances de votre côté en misant sur ce duo gagnant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *